Si vous souhaitez louer ou acquérir une maison, sachez que la performance énergétique est un élément déterminant que vous devez prendre en compte. L’objectif est de savoir si votre logement est énergivore ou non. Même dans le cas où les normes de construction seraient respectées, il est tout à fait possible d’optimiser la performance énergétique de votre bâtiment. Pour y parvenir, voici quelques conseils pratiques à suivre !

Réaliser les travaux d’isolation

Pour augmenter la performance énergétique de votre bâtiment, l’un des paramètres auxquels vous devez vous intéresser est l’isolation du toit et des murs. Sachez que le toit est la plus grande surface de votre bâtiment en contact avec l’extérieur. C’est donc à juste titre qu’il représente la première source de perte de chaleur.

Selon les études, le toit d’une maison laisse échapper 30 % de chaleur, ce qui constitue une énorme faille. La meilleure manière de l’isoler est d’utiliser de laine végétale telle que le chanvre ou de laine minérale.

Après le toit, vous devez penser à l’isolation des murs qui représentent la deuxième source de perte de chaleur. Près de 25 % de chaleur s’échappe par cette issue. Sur ce plan, vous devez isoler à la fois l’intérieur et l’extérieur des murs. En sollicitant un expert en estimation de performance énergétique, vous aurez plus de conseils sur les travaux d’isolation à réaliser.

Si vous résidez en Belgique, sachez qu’il est facile de trouver un certificateur Peb à Bruxelles. En plus d’évaluer la consommation énergétique de votre bâtiment, cet expert est mieux affûté pour vous donner des astuces afin d’optimiser votre performance énergétique.

optimiser performance énergétique

Installer un système de chauffage performant

Les anciennes maisons sont équipées le plus souvent d’équipements de chauffage polluants et très énergivores. Pour réduire la consommation d’énergie, vous devez changer ces vieux matériaux au profit des appareils modernes qui utilisent les énergies renouvelables.

C’est le cas par exemple de l’installation de la pompe à chaleur (PAC). Très écologique, elle chauffe l’intérieur de votre logement grâce à la chaleur puisée des ressources naturelles telles que la terre, l’air et l’eau. Toutefois, son installation requiert de l’espace. Ce dispositif est donc idéal pour les maisons qui disposent d’une arrière-cour spacieuse.

Cette option est également valable pour le système de production d’eau chaude. Actuellement sur le marché, le chauffe-eau solaire individuel et le chauffe-eau thermodynamique sont les appareils les plus écologiques et les plus performants.

Penser à la ventilation

Une mauvaise ventilation fait partie de ces éléments qui augmentent le besoin énergétique. En effet, lorsque le logement n’est pas bien isolé, l’air extérieur pénètre facilement. Par conséquent, le système de chauffage est plus sollicité. Pour contrôler le renouvellement d’air à l’intérieur, l’idéal est d’installer une VMC (ventilation mécanique contrôlée).

Ce système est disponible en deux types : la VMC simple flux et la VMC double flux. La VMC simple flux évacue l’air vicié et favorise l’entrée d’air neuf à travers des issues situées sur les fenêtres.

La VMC double flux fonctionne selon le même principe, à la différence qu’elle préchauffe l’air provenant de l’extérieur avant de l’introduire à l’intérieur. Cela permet de minimiser les déperditions de chaleur de manière considérable. L’objectif d’une bonne ventilation est de réduire le taux d’humidité de l’air ambiant pour moins solliciter le chauffage.